FOOTBALL : accusé de viol, Cristiano Ronaldo répond à ses détracteurs

« Fake news », répond Cristiano Ronaldo aux accusations de viol auxquelles il fait face. Dans une vidéo diffusée en direct sur Instagram, le joueur de la Juventus Turin a riposté en dénonçant ses détracteurs : « Ils veulent se faire de la publicité sur mon nom. C’est normal. Ils veulent devenir célèbres ».

La star mondiale du ballon rond est au cœur d’une nouvelle enquête. La plaignante, Kathryn Mayorga, affirme dans une plainte déposée dans l’Etat du Nevada que Ronaldo l’a sodomisée de force le 13 juin 2009 et a exercé des pressions pour lui faire signer un accord financier la contraignant au silence.  « La plainte de Mme Mayorga, les preuves physiques de son agression sexuelle (…) ne sont pas des ‘fake news’ », a ainsi rétorqué son avocat, Leslie Stovall, dans un communiqué.

CAN 2019 AU CAMEROUN : quel rôle joue Samuel Eto’o ?

Samuel Eto’o serait-il devenu un «lobbyiste» en crampons? L’ex-footballeur camerounais a joué des coudes et des mains pour concrétiser une rencontre entre le président Paul Biya, en pleine campagne électorale, et le patron de la CAF, le Malgache Ahmad Ahmad. Entre l’instance faîtière du football africain et le pays organisateur de la 32è édition de la CAN 2019, les relations s’étaient un peu distendues sur fond de spéculations de retrait de l’organisation de la compétition sportive au Cameroun. Il semble que l’entregent de l’attaquant camerounais à la retraite ait permis d’infléchir le discours offensif du président de la CAF qui s’est laissé aller à quelques déclarations en direction du pays de Samuel Eto’o. Ce dernier a-t-il sauvé la CAN 2019?

«La CAF n’a pas de plan B et la CAF n’a jamais réfléchi à un retrait de la CAN au Cameroun». Ce 2 octobre 2018 à Yaoundé, à cinq jours de la présidentielle, au sortir d’une entrevue avec Paul Biya, le patron de la CAF semble avoir changé son fusil d’épaule. Une déclaration qui tranche avec sa petite phrase au vitriol de Ouagadougou mais aussi avec le scepticisme de la CAF lors de sa réunion de Charm El-Cheikh fin septembre.

La rencontre Biya-Ahmad, le cadeau en or de Samuel Eto’o pour la campagne

Une réunion à l’issue de laquelle, l’instance dirigeante du football africain avait mis en délibéré sa décision d’un nouvel appel à candidature ou d’un ultimatum de la CAF au Cameroun jusqu’à fin novembre après la présidentielle tout en soulignant «un retard important» dans la livraison des 7 stades, des 25 terrains d’entraînement et des infrastructures hôtelières. Avec la visite qualifiée par l’intéressé de «courtoisie», Ahmad Ahmad semble avoir infléchi sa position. Et un personnage clef pour le foot camerounais a endossé le maillot de lobbyiste pour son pays.

La rencontre Biya-Ahmad n’aurait sans doute pas eu lieu si Samuel Eto’o n’avait pas joué de son entregent pour ramener le patron du football africain afin de mettre de la mousse sur le feu des relations distendues entre les deux parties. D’un côté, les autorités sportives camerounaises avaient soutenu être en mesure de tenir la CAN 2019 du 15 juin au 13 juillet 2019 à date échue et dans les meilleurs conditions. De l’autre, la CAF avait pointé une série de retards qui l’ont amenée à penser à une délocalisation de la 32è édition avec un pays organisateur de substitution. Un tiraillement qui avait poussé Paul Biya à se porter garant d’une organisation de la CAN sur le sol camerounais au « jour J».

Soutien officiel de la candidature de Paul Biya à un septième mandat, Samuel Eto’o offre un cadeau en or au président sortant. En pleine campagne, ce dernier peut ajouter ce demi-succès diplomatique-sportif à son bilan. Et qui sait, peut-être même serait-ce son premier chantier dans le cas où il serait réélu. Toutefois, si le Cameroun qui met les bouchées doubles, réussit à finalement écarter le spectre du retrait de l’organisation de la CAN 2019, une partie des retombées du succès reviendrait à Samuel Eto’o.

Afrique.tribune.com

FOOT/LIVERPOOL : Naby Keita est hors de dangerFOOT/LIVERPOOL : Naby Keita est hors de danger

Le Guinéen sorti sur blessure mercredi contre Naples en ligue des champions n’a finalement rien de grave.

Après 17 minutes de jeu, le milieu de terrain guinéen s’est écroulé sur le terrain de Naples en se tenant le dos. Deux minutes après l’intervention des soins, il a dû céder sa place à Henderson. Naby a été ensuite immédiatement admis à l’hôpital Fuorigrotta de Naples où il a passé toute la nuit et subi une batterie d’examens.

Ce jeudi matin, Keita est sorti de l’hôpital avec une bonne nouvelle. Curieusement, les examens n’ont rien révélé de bien grave. Il rentre avec le reste du groupe en Angleterre.

Le Guinéen se reposera toutefois un peu mais pourrait même être dans le groupe contre City ce dimanche. Une nouvelle qui réjouit forcément Paul Put qui espère pouvoir compter son joueur lors des matchs contre le Rwanda les 12 et 16 octobre 2018.

Le Guinéen sorti sur blessure mercredi contre Naples en ligue des champions n’a finalement rien de grave.

Après 17 minutes de jeu, le milieu de terrain guinéen s’est écroulé sur le terrain de Naples en se tenant le dos. Deux minutes après l’intervention des soins, il a dû céder sa place à Henderson. Naby a été ensuite immédiatement admis à l’hôpital Fuorigrotta de Naples où il a passé toute la nuit et subi une batterie d’examens.

Ce jeudi matin, Keita est sorti de l’hôpital avec une bonne nouvelle. Curieusement, les examens n’ont rien révélé de bien grave. Il rentre avec le reste du groupe en Angleterre.

Le Guinéen se reposera toutefois un peu mais pourrait même être dans le groupe contre City ce dimanche. Une nouvelle qui réjouit forcément Paul Put qui espère pouvoir compter son joueur lors des matchs contre le Rwanda les 12 et 16 octobre 2018.

GUINEE VS RWANDA : la liste des 23 joueurs retenus par le belge Paul Put

Comme prévu, le sélectionneur guinéen était face à la presse ce mercredi 3 octobre à Conakry pour dévoiler la liste des 23 joueurs retenus pour la double confrontation contre le Rwanda.

Ce match s’inscrit dans le cadre de la 3ème et 4ème journées des éliminatoires de la CAN 2019 au Cameroun.

On note ainsi le retour du capitaine Ibrahima Traoré, longtemps absent pour cause de blessure et qui est récemment revenu avec son club.

Le gardien Aly Keita qui était aussi absent contre la Centrafrique pour des pépins physiques, est de la partie.

L’information principale est la convocation d’Amadou Diawara, qui a longtemps refusé la sélection. Aucun joueur local n’a été appelé.

En grande forme avec Dijon en France, Jules Keita se patientera encore pour fêter sa première avec le Syli.

Voici la liste des 23 sélectionnés

Gardiens : Aly Keita (Östersund, Suède), Naby  Yattara (Îles réunion, France), Ibrahima Koné (Pau FC,France)

Défenseurs : Ernest Séka (Nancy, France), Ibrahima Sory Conté (Niort, France), Mohamed Aly Camara (Young Boys, Suisse), Issiaga Sylla (Toulouse, France), Fodé Camara (Ajaccio, France), Ousmane Sidibé (AS Béziers, France), Sékou Condé (Châteauroux, France), Baissama Sankoh (SM Caen, France)

Milieux : Naby Keita (Liverpool, Angleterre), Ibrahima Cissé (Fulham, Angleterre), Mady Camara (Olympiakos, Grèce), Ibrahima Traoré (Mönchengladbach, Allemagne), Alkhaly Bangoura (Al Fateh, Arabie saoudite), Amadou Diawara (Naples, Italie), Boubacar Fofana (Gazmetan Medias, Bulgarie).

Attaquants : José Martinez Kanté, Mohamed Yattara (Auxerre, France), Sory Kaba (Elche, Espagne), Lass Bangoura (Rayo Vallecano, Espagne), Seydouba Soumah (Maccabi Haïfa, Israël) François Kamano (Bordeaux, France).

Société: Balai citoyen maintien sa plainte contre Dr Ousmane KABA

La Cellule Balai Citoyen a face aux médias, à son siège, pour faire une mise au point sur la levée de l’immunité parlementaire du Dr Ousmane Kaba et sa décision de porter plainte contre ce dernier pour ombrage à la paix et menace à la quiétude sociale.

Cette affaire fait suite à des propos tenus par le Dr Ousmane Kaba au cours d’une interview sur les ondes de la radio Milo FM de  Kankan. Dans ces propos retranscrits par un site d’informations de la place, Dr Kaba aurait selon, Sékou Koundouno, coordinateur de la Cellule Balai Citoyen, accusé son organisation d’être manipulé par certains leaders politiques du pays.

Cependant, la Cellule Balai Citoyen a considéré cette accusation comme étant non fondée : « surtout, sachant qu’elle a été portée pour détourner les citoyens de l’essentiel. Mais, le parti PADES du Dr Ousmane Kaba a malheureusement continué à entretenir la polémique », a souligné Sékou Koundouno.  Poursuivant, il précise que la démarche républicaine du Balai Citoyen, ne souffre d’aucune manipulation et ne pourrait être un règlement de comptes contre un citoyen de ce pays surtout qu’ils ne sont en conflit avec personne.

Le seul souci de cette cellule selon, son coordinateur Sékou Koundouno, est de maintenir la quiétude, en jouant exclusivement son rôle de veille, d’alerte, d’interpellation et d’alternative de propositions citoyennes : « c’est ainsi que nous avons décidé de porter plainte contre le président du parti PADES, Dr Ousmane Kaba, le 2 août 2018, sur la base d’éléments sonores dont nous disposons. Des enregistrements sonores dans lesquels les propos tenus, portent ombrage à la paix et menacent la quiétude sociale dans notre pays », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, les avocats du PADES déclarent que les propos ont été modifiés. En reponse, Sékou Koundouno, explique à son tour que le Balai Citoyen a eu recours aux services d’un expert pour analyser les différents enregistrements existants ; à savoir les fichiers audio d’une radio de la place, de la page Facebook du parti PADES et une copie se trouvant au niveau du Balai Citoyen, afin de vérifier l’authenticité des propos du président du parti PADES. C’est ainsi, qu’après l’obtention des résultats des analyses, le Balai Citoyen a eu la certitude que le président du parti PADES, a tenu des propos qui sont graves pour la paix et la quiétude dans le pays.

Pour plus de précision, le coordinateur du Balai Citoyen indique des intervalles temps pour étayer ses propos Ainsi, selon lui, de la quatorzième minute et vingt-deux secondes jusqu’à la dix-huitième minute, le Dr Ousmane Kaba indique que l’ancien président de la transition, le général Sékouba Konaté, aurait donné le pouvoir aux Mandingues. Il poursuit en assurant que : « de la vingt-et-unième minute à la vingt-cinquième minute quarante-deux secondes, le président de PADES explique pourquoi la Haute Guinée n’est pas électrifiée (barrages, transport de l’électricité, etc.) ».

Il termine cette séquence sur les précisions, en disant que Dr Kaba évoque un peu loin une concurrence probable entre les ethnies de la Guinée et parle de la nécessité de formation pour les fils du Manding, entre la quarante-deuxième et la cinquante-deuxième minute de l’enregistrement.

Après l’audition et la comparaison des différents éléments sonores, la cellule technique du Balai Citoyen a conclu qu’ils sont authentiques. Donc, compte tenu de la gravité des propos, la Cellule Balai Citoyen a décidé de porter plainte contre le Dr Ousmane Kaba et compte démontrer avec ses avocats la gravité de cette sortie médiatique, qui va à l’encontre des principes qui fondent la République.

M.S

Matoto: une vielle femme meurt dans un accident de route

La vieille Hawa Coumbassa âgée d’une soixantaine d’années a été percutée mortellement par une voiture dans la nuit du mercredi 22 août 2018 sur l’autoroute Fidel Castro dans la commune de Matoto.

Sur les circonstances de l’accident, le commissaire centrale de police de Matoto, Dominique Mara, explique que la vieille était en train de traverser l’autoroute Fidel Castro précisément entre le commissariat centrale et Topaz lorsqu’un motocycliste est venu, dans un premier temps, la percuter.

«C’est une vieille femme d’une soixantaine d’années qui traversait la route. Elle a été heurtée par un motocycliste qui, par inadvertance, n’a pas bien observé. Elle est tombée et malheureusement pour elle, en se relevant voilà que subitement une voiture surgit à vive allure qui est de nouveau venue la heurtée et l’a traînée sur 235 mètres. Elle avait fait beaucoup de légions et avait beaucoup saigné et en est morte sur place», explique-t-il.

Sa famille informée, le corps a été transporté à la morgue de Ignace Deen. L’enterrement a été fait ce jeudi 23 août 2018 après la prière de 14 heures.

«Le véhicule a été requis et se trouve appartenir à un de ses voisins. Le chauffeur et le motard aussi ont été conduits au poste de police et ont été mis à la disposition du commissariat spécial de la sécurité routière habilitée en matière d’accident de la circulation et où se poursuit les enquêtes».

M.S

 

CENTRALES SYNDICALES-FORCES SOCIALES : Tous vers la réduction du prix du carburant à 8000 fg

 Ce mercredi à la maison de la presse, une convention de partenariat sur les actions conjointes à mener pour la réduction du carburant à son prix initiale a été présenté lors d’une conférence animée par les Centrales Syndicales et Forces Sociales de Guinée. Engagé depuis la montée de ce prix le 1er juillet dernier, ce combat ne  semble pas jusque-là faire boucher les lignes entre le gouvernement, syndicalistes et les Forces Sociales qui viennent de rentrer dans la danse. A en croire l’un des membres de la structure syndicale, tant que ce prix ne revient pas à sa normal, ils n’arrêteront jamais avec ce combat. D’après cette convention de partenariat entre les mouvements syndicaux CNTG, COSATREG et les Forces Sociales de Guinée, les représentants des deux parties estiment que par le rabais de ce prix de carburant, les conditions de vie des citoyens seraient améliorées. Pour cela, ils s’engagent à travers cette unité d’action ces points : Dans un idéal commun avec les Forces Sociales, les syndicalistes comptent se donner les mains pour lutter contre cette augmentation illégal « conscient de la pauvreté et de la précarité que nous sommes victime, nous voulons que toutes la classe ouvrière guinéenne se mette en synergie pour mener ce combat afin de trouver les solutions idoines. C’est seulement en Guinée qu’on n’arrive pas à distinguer le prix de l’essence à celui du pétrole ainsi de suite », a dit Yamoussa Touré de COSATREG

 Ce protocole qui détermine leur plan d’action lu par M. Algassimou Diallo des Forces Sociales, s’articule sur des points suivants : Exiger l’injustice contre l’annulation de leur marche dernière par le Ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Décentralisation, l’organisation d’une journée sans travail à Conakry, l’animation des émissions radio et télé en synergie, l’organisation d’un Meeting à l’Assemblée nationale, l’organisation d’une marche pacifique. Le déroulé de ces évènements feront l’objet d’un communiqué sur les dates qui seront retenues.

 Sâa Robert KOUNDOUNO

Démocratie et Citoyenneté : L’ONG ‘’Entreprendre Ensemble’’ lance ses activités

L’ONG ‘’Entreprendre Ensemble’’ a tenu une conférence sur le lancement de ses activités ‘’APPRENTI CITOYEN’’ du projet d’éducation à la Démocratie et à la Citoyenneté ce samedi, 04 août 2018 à la Bibliothèque de Professeur Djibril Tamsir NIANE de la Minière. Objectif, permettre aux jeunes d’être des citoyens actif et engagés pour un développement durable.  Elle a été animée par une équipe de trois personnalités publiques du pays.

Durant 2 heures, les conférenciers ont largement expliqué les concepts de la citoyenneté, de la démocratie et d’autres termes allant dans ce sens.

Pour la fondatrice de cette ONG, le motif de ces activités est d’une importance capitale. « Le projet apprenti citoyen est un projet qui vise à aider, à renforcer la citoyenneté et le civisme. Permettre aussi aux gens de tout simplement se situer sur l’histoire de la Guinée, le fonctionnement d’une République et ses institutions. Il est l’outil qui permet à ressortir le rôle des femmes et jeunes dans le processus de développement de la Guinée. Cela nous aidera d’être des citoyens engagés et actifs dans la proscription de La Guinée », a expliqué Madame Maimouna DIAKHABY.

Ces activités entreprises sont aussi relatives aux prérogatives du Ministère de l’Unité  Nationale et de la Citoyenneté. C’est pourquoi, Khalifa Gassama DIABY a pris part au lancement de ce projet. Pour lui, c’est un travail de longue haleine dont il faut l’adhésion de tous.

« Je pense que c’est une très belle initiative qui doit être encouragée et soutenue puisque chacun d’entre nous travaille pour le renforcement de la culture du civisme dans notre pays. Donc, il faut savoir que le citoyen est l’acteur essentiel de l’Etat et du système démocratique. » A-t-il martélé.

Avant d’ajouter plus loin « C’est un travail  complexe et de logue haleine, il est nécessaire que les différents acteurs puissent jouer leur rôle et que la puissance publique aussi travaille dans ce sens car c’est un élément fondamental pour le fonctionnement normal de l’Etat et de la démocratie », a rappelé ce ministre.

Présent à cette conférence, l’ex-ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Baillo Téliwel DIALLO pense que l’éducation à la citoyenneté n’est pas une chose à hésiter mais plutôt des valeurs qu’il faut s’approprier pour changer l’attitude de façon positive. Il a souligné par la suite que le processus de citoyenneté n’a pas de fin et la construction de la démocratie ainsi que la citoyenneté est un problème du début et qui fini avec des problèmes.

Il est à préciser que ces activités du projet ‘’APPRENTI CITOYEN’’ de l’ONG Entreprendre Ensemble sur l’histoire de la Guinée prendront fin le 27 octobre 2018 à Conakry.

Mamadou Adama BARRY

2018 copyrights guineeindependant.info développer par : SARIT TECHNOLOGIE